Tutoriel : réaliser une bande dessinée

Partie 4 - Étapes de création d'une BD

Maintenant que vous connaissez un peu plus le langage et les techniques de la bande dessinée, nous allons retracer les grandes lignes de la création d'une BD. En procédant par étapes claires et avec le matériel nécessaire (papier, crayon, gomme, etc...), vous allez pouvoir constater que la maîtrise des vignettes n'est pas aussi difficile qu'il n'y paraît.

Le récit

À la base de toute bande dessinée se trouve une histoire, un fait, imaginé ou inspiré de la réalité, qu'un auteur se propose de raconter en images.

On peut décomposer un récit en trois parties:

  • le début qui a pour but "d'accrocher" le lecteur, l'inciter à poursuivre l'histoire. Il sert aussi à situer le récit dans le temps, le lieu et l'action, à présenter les personnages principaux...
  • le corps du récit doit connaître des rebondissements afin de tenir en haleine le lecteur, tout en gardant un fil conducteur.
  • la fin qu'il ne faut surtout pas négliger car c'est elle qui laissera la dernière impression, bonne ou mauvaise, au lecteur.

Les personnages

Pas de récit sans personnages! L'auteur fait ainsi vivre divers protagonistes qui vont interagir entre eux, avec souvent un ou plusieurs personnages centraux. Dans une bande dessinée, les personnages sont souvent emblématiques et leur silhouette doit être visuellement rapidement identifiable.

infoL'auteur se doit de déterminer les caractéristiques du plus important d'entre eux, à savoir le héros de son histoire, car le lecteur à tendance à s'identifier au héros plus ou moins consciemment et de vivre l'aventure à sa place.

Mais là, il vous faut définir ce que sera votre personnage principal. Un super-héros ? Un anti-héros ? Un simple héros réaliste classique ? Ou encore, une héroïne ? A vous de choisir, en sachant qu'à votre personnage principal, peuvent s'ajouter des personnages secondaires ou encore un rival...

Il est important que les personnages d'une histoire aient un comportement différent les uns par rapport aux autres afin de se mettre mutuellement en valeur par leurs attitudes. Dans une courte bande dessinée, l'intrigue ne permet pas forcément d'approfondir la psychologie des personnages. Dans ce cas, une caractérisation immédiate et différenciée des divers acteurs de votre histoire est primordiale. Bien évidemmment, le caractère de vos personnages peut évoluer dans la durée, que ce soit pour une histoire longue ou une successions de gags.

Petite astuce lorsque vous utilisez plusieurs personnages dans une histoire: élaborez une fiche de suivi pour chacun d'entre eux avec une description de leur apparence physique, des relations qu'ils entretiennent avec les autres personnages ou encore de leur évolution au cours de l'histoire...

Processus de création

  • Le synopsis est le résumé écrit de l'histoire dans votre album. Il permet de se faire une idée générale des grandes lignes de l'intrigue, sans se perdre dans les détails.
  • Le scénario est primordial car il n'est pas de bonne bande dessinée sans un bon scénario. Cette étape raconte l'histoire en détails, décrit les décors et les personnages principaux. Pour un comic strip (tels que « Grimmy » ou « Garfield », les deux premiers points énoncés sont beaucoup plus aisés à faire car il s'agit d'un système de gags souvent conçus sur une bande.
  • Grâce au scénario, nous allons pouvoir passer à l'étape la plus importante de la création d'une BD. Je veux parler du storyboard qui est le plan complet, précis et définitif de la future BD, image par image, scène par scène, case par case, avec l'indication pour chacune d'elles du plan ou du cadrage souhaité, de la position des personnages et des dialogues.
  • Lors de l'étape de la recherche graphique, le dessinateur va travailler au style général de la bande dessinée. Il crée ainsi les personnages principaux et l'environnement dans lequel ils vont évoluer.
  • La mise en page permet à l'auteur de faire le choix des points de vue, des cadrages et de l'agencement des vignettes dans la planche.
  • Le dessin d'une bande dessinée se fait d'abord au crayon à papier, en général sur une feuille d'un format plus grand que celui de publication. C'est ce qu'on appelle le crayonné. Cette étape peut être définie comme étant une première ébauche proprement dite du dessin.
  • L'encrage est la technique qui consiste à exécuter à l'encre de chine le dessin préalablement établi au crayon. Une fois l'encrage effectué, on peut considérer qu'il n'est plus possible de modifier le dessin, même si quelques retouches ici et là sont encore possibles.
  • La mise en couleur est l'opération consistant à choisir et appliquer la couleur aux différentes zones délimitées par les traits encrés. Qu'elle soit faite manuellement (feutre, pinceau, etc.) ou à l'ordinateur, la mise en couleur est une étape importante car elle permettra la mise en valeur des éléments importants.
  • La dernière étape consiste à placer les textes et les dialogues sur la planche. Le lettrage peut se faire à l'ordinateur ou à la main, même si aujourd'hui la première solution est largement favorisée. Pour un lettrage de qualité, il faut choisir la police de caractères qui corresponde le plus possible à l'esprit de votre BD, bien dispositer les textes dans les bulles en limitant au maximum la césure (coupe du mot) et retranscrire les hauteurs de voix en étant le plus possible en adéquation avec ce que le personnage ressent ou exprime.